Home RPG Jeux Vidéos Manga Download Divers Forum Nous aider    
W...wait! I'm a GENERAL, not some opera floozy!
 
  Utilisateur RPG Millenium :Inconnu
Inconnu
S'inscrire
Se connecter
Vous devez être membre
:: News RPG
:: Archives RPG
:: Tests RPG
:: Dossiers RPG
:: Wallpapers RPG

RPG Millenium



 
Accueil »» RPG »» Tests RPG

Tests RPG

>> Children of Mana

Fiche Test Screenshots Commentaire(s) Forum

[ Introduction ]
wilwarin Après s’être attaquée à la non moins très célèbre saga Final Fantasy en reéditant Final Fantasy III, voici que la Nintendo DS affirme encore son potentiel avenir en nous offrant un tout nouvel opus, sorte d’hybride de la série des “Sword of”: Children of Mana.
La question qui se pose : mais jusqu’où vont-ils aller ? De source sûre, nous pouvons d’ores et déjà vous affirmer que la fin de l’année va être prometteuse pour les fans de RPG et de RTS et que celle qui se profile a dès lors l’étoffe d’un très grand millésime pour le géant de Kyoto.
Pour l’heure, voyons ce que vous réserve ce soft, nouveau bébé des studios Square Enix…


[ Fiche Technique ]

Titre : Children of Mana
Type : Jeu de rôle/ action
Support : DS
Editeur : Square Enix
Développeur : Square Enix
Multi-joueurs : solo
Date de sortie : 12/01/07
Site officiel : http://
Prix : ex : 39,99 euros










Avant d’entrer dans l’histoire à proprement parler, vous pouvez choisir votre personnage ( free lance, mage, guerrier ou…danseuse ! ). Après l’avoir baptisé, quelques informations s’imposent pour que vous sachiez ce qui vous attend.

L’histoire que vous allez vivre fait partie d’une des nombreuses légendes qui courent au sujet de l’Arbre Mana. Vous êtes originaire d’Illusia, une petite île flottant au centre du monde et qui contient en son sol l’arbre Mana. Votre village, le village Mana ( oui je sais, ils ne se sont pas trop foulés ) est le seul qu’il vous sera possible de visiter dans tout le monde. Les autres lieux que vous croiserez seront les fameux « donjons » et ils contiendront bien sûr le « maître du donjon ».

Le jour où tout commence, votre amie Tess décide de se rendre à la tour Mana pour offrir ses prières à la déesse ( qui, curieusement, s’appelle Mana ). Seulement voilà, il semblerait que des phénomènes étranges s’y déroulent… Le maire vous envoie donc à la rescousse de la jeune fille trop zélée et vous charge d’enquêter par la même occasion.

De prime abord, ce jeu a tout pour séduire : des personnages stylisés, hauts en couleur et magnifiquement conçus, et une histoire sympathique. Le seul bémol, c’est que le gameplay de la DS n’y contribue pas. Pas la peine de sortir votre stylet, vous n’en aurez pas besoin. Hé oui, en quelques secondes, DS en main, nous passons d’une console new generation à la GameBoy Advance.

Les graphismes sont épurés, les décors et les zones variés, mais pourtant, on sent très vite poindre une certaine nonchalance. En quelques heures de jeu, vous pouvez maîtriser sur le bout des doigts cet univers : en comprendre le fonctionnement, en connaître les moindres détails. Heureusement, cette ambiance « manaesque » qui flotte tout autour de vous rattrape le désagrément. Tout y est beau, calme et luxuriant ( même les monstres ont l’air sympa !… sauf certains ).

Confortant toujours cette ambiance acidulée, la jouabilité est on ne peut plus simple et plaisante. Lorsque vous vous trouvez dans le village, le champ d’évolution est sur l’écran du haut. Sur celui du bas, vous pourrez voir un rappel des tâches qui vous attendent ainsi que le nom de votre esprit compagnon. Dans les donjons, l’écran du bas se transforme en radar. Il vous est alors possible de voir la position des monstres, des coffres et des objets nécessaires à votre progression. Votre personnage aura l’embarras du choix pour se défaire de ses ennemis. Seul le principe ne change pas : quelle que soit l’arme que vous utilisez, c’est vous et vous seul qui déclenchez les attaques en appuyant sur les bonnes assignations ( selon le principe du jeu référence : Zelda… et en plus vous pouvez même faire comme Link et casser des cruches … et même couper de l’herbe! ).

Le jeu a une organisation assez rigoureuse. Je m’explique : l’histoire avance en fonction de « grosses quêtes » que vous devez mener à bien. Par la suite, il vous sera possible de revoir le passé ( c’est à dire refaire le donjon ) afin de vérifier si aucun détail ne vous a échappé. Mettez à côté de cela une multitude de quêtes annexes et vous obtenez une petite soixantaine d’heures de jeu, ce qui est relativement bon pour un tel soft.

Ajoutons une musique rythmée, variée et aux tonalités « acidulées », cela donne en fin de compte un jeu plutôt agréable.

Faisons court : Children of Mana ne détrônera certainement pas Final Fantasy III, que ce soit côté scénario ou système de jeu. Seulement, ce n’est pas un mauvais opus pour autant. Que non ! Sa simplicité enfantine, cette musique doucereuse et ces couleurs vives et saisissantes en font un soft très appréciable et curieusement, très prenant !

L’aventure et les épées qui coupent, c’est plutôt cool tout compte fait !

Jouabilité >> 17/20
Clair comme de l’eau de roche ( simple comme bonjour ^^ )
Graphisme >> 15/20
Propres, beaux, parfois envoûtants : On y croit et on en veut
Bande son >> 14/20
Passe partout mais habilement attribuée
Durée de vie >> 15/20
pour un RPG catégorie DS, il ne se débrouille pas trop mal
Scénario >> 12/20
heu là par contre…trop de « Mana » tue le « Mana »
Total >> 14/20
Un bon soft mais malheureusement peut-être pas assez bon pour qu'on y rejoue une seconde fois...

Retour à la page précédente

 
© RPG Millenium 2000-2006 - Dico
Bouton de Navigation

Retour à la page arrière