Home RPG Jeux Vidéos Manga Download Divers Forum Nous aider    
I do what I want! You have problem?!
 
  Utilisateur RPG Millenium :Inconnu
Inconnu
S'inscrire
Se connecter
Vous devez être membre
:: News RPG
:: Archives RPG
:: Tests RPG
:: Dossiers RPG
:: Wallpapers RPG

RPG Millenium



 
Accueil »» RPG »» Tests RPG

Tests RPG

>> Star Wars : Knights Of The Old Republic 2 : The Sith Lords

Fiche Test Screenshots Commentaire(s) Forum

[ Introduction ]
gaia Star Wars : Knight of the old Republic II (ou KOTOR2 pour faire plus simple) est comme son nom l’indique un énième jeu dérivé de la mythique saga. Il est en fait la suite de KOTOR premier du nom sorti sur Xbox et PC en 2003 (quoique n’ayant pas joué au 1, je ne peux pas dire comment il se situe par rapport à son histoire). Pour ceux qui connaissent KOTOR1, sachez que KOTOR2 reprend les mêmes ingrédients de ce premier, à savoir une histoire totalement originale et inédite, un système de jeu remarquablement bien pensé et un monde vaste et riche, tout en améliorant le fond comme la forme (comprendre les graphismes). On pouvait donc se réjouir à la sortie du 2 d’avoir un peu de sang neuf dans la série Star Wars tout en gardant les composants qui ont fait sa renommée (sabre laser, batailles épiques en vaisseaux, conflits politiques, etc.).


[ Fiche Technique ]

Titre : Star Wars : Knights Of The Old Republic 2 : The Sith Lords
Type : Jeux de rôle
Support : PC
Editeur : LucasArts
Développeur : Obsidian Entertainment
Multi-joueurs : 1 joueur
Date de sortie : N/C
Site officiel : N/C
Prix : 44,9 euros


Il était une fois… l’histoire (je sais c’est pas comme ça que ça commence mais ça m’éclate)


 


            Je ne parlerais pas du prologue pour la simple et bonne raison qu’il n’est pas obligatoire et qu’il ne fait qu’introduire l’histoire (enfin, c’est un prologue quoi).


  


            Tout débute alors que votre vaisseau, l’Ebon Hawk débarque sur Péragus suite à une attaque qui à vous a causé pas mal de dégâts. Vous vous réveillez à moitié nu (!) dans une cuve qui vous a conservé jusqu’à votre réveil. Un peu plus tard, vous rencontrez une vieille peau (heu… pardon, une personne âgée) qui vous explique que vous êtes en fait un ancien jedi (Arrête ?!) banni de l’ordre pour avoir désobéi au conseil en participant aux guerres mandaloriennes. Je zappe rapidement sur les détail et déjà mon œil aguerri (Ha que de compliments… arrêtez je vais avoir la grosse tête) remarque un premier truc génial : on peut choisir ses propres réponses ! Mais ne nous écartons pas du sujet on en reparlera plus tard.


  


Donc pour reprendre le fil vous apprenez également que vous êtes l’un des derniers Jedi encore vivant et décidez donc de retrouver les quelques Jedi encore existant pour en apprendre un peu plus sur votre passé. J’arrêterai là de peur de vous apprendre trop sur l’histoire et de gâcher votre plaisir.


  


            L’histoire est bien ficelée et tente pour une fois de sortir du stéréotype du gentil mec super fort qui va sauver le monde des méchants envahisseurs extraterrestres (ou autre). KOTOR2 nous offre d’ailleurs une intrigue beaucoup plus sombre et apocalyptique que la plupart des RPGs du moment. Ce sentiment est encore accentué par le fait que quelque soit la situation, vous aurez toujours le choix entre 2 solutions : la “gentille“, et la “méchante“ (ça fait un peu neuh neuh mais je savais trop pas comment m’exprimer). On se retrouve donc souvent confronté à des choix pas toujours évident : Payer 100 000 $ ou tuer mais perdre un allier précieux, être ou ne pas être, fromage ou dessert, etc.


 


Donc comme je l’ai dit un peu plus haut, lors d’un dialogue, il est possible de choisir sa propre réponse parmi un large panel de phrase tel “ Tu me lâches ou je t’en colle une ! “ou encore “ Excusez-moi messire, puis-je attirer votre attention ? “. Autre truc génial (je vais le répéter souvent), une fois la conversation terminée un message vous indique votre penchant vers le côté gentil ou méchant suivant vos réponses. Ce qui évidemment nous amène à devenir un jedi obscur (ou sith) ou lumineux (moins marrant mais plus moral si jamais vous avez peur que les CRS ne vienne vous réveiller en pleine nuit pour tentative de coup d’Etat…). Rassurez-vous, le fait de pencher d’un côté (de la force) ne vous empêche pas de repasser de l’autre. Tout dépend de vos décisions au fur et à mesure de l’aventure.


 


Le gameplay ou la moitié de la note du jeu (et c’est pas péjoratif)


 


            Commençons par les combats, ils se déroulent en temps réel au tour par tour. C’est pas clair ? Tout va bien je m’explique. Dès qu’un ennemi est repéré, le jeu se met automatiquement en pause (paramétrable dans les options), vous pouvez alors choisir vos actions de combat (pour l’instant c’est du tour par tour) : cliquez sur le monstre pour le frapper, déclenchez une magie, lancez une grenade, etc. Rappuyez sur la touche espace (si le jeu est en pause), le combat s’enclenche. A ce moment là, votre personnage va attaquer l’adversaire avec les commandes que vous lui avez assignés. Quant à vos alliés, ils attaqueront l’ennemi de façon aléatoire sans tenir compte de vos propres actions. Tout ça c’est bien beau, mais pourquoi temps réel alors ? (Ben parce que t’es con… euh pardon). Et bien même lorsque vous avez paramétré vos actions, votre personnage ne reste pas figé. Il est possible de le déplacer comme bon vous semble comme dans un RPG temps réel. Et même si vous ne touchez à rien, les actions perso-ennemi se suivent tellement bien qu’on finit par avoir l’impression que c’est du temps réel (Putain on va croire que j’ai été payé pour faire la promo de KOTOR2)… Il est également possible de rajouter des actions à votre personnage sans avoir à stopper le jeu ce qui renforce encore l’impression de fluidité des combats.


 


Si vous avez suivi, vous comprendrez donc facilement que les combats sont dynamiques et d’une rare intensité. On regrettera juste que le bourrinage soit un peu plus mis en avant par rapport à la stratégie (on a tendance à frapper, soigner, frapper… et encore, c’est vraiment si l’adversaire est coriace). Les actions au sabre laser sont très bien réalisées au même titre que les magies d’ailleurs (ndFab un pote : Le nouveau sabre laser X241YZ497 permet de hacher finement vos adversaires, mais il sert également dans la vie de tous les jours, on peut l’utiliser comme néon, pour couper vos carottes en rondelles et tout cela pour la modique somme de… 595 francs (soit environ 10 000 €), vous pouvez payer en baril de pétrole.)…


 


            Pour le reste, c’est du tout bon. Les actions sont fluides, les persos faciles à contrôler. Vous aurez le droit à quelques mini-jeux tel le pazaak (jeu de carte très réputé dans le jeu) ou encore les courses en vaisseaux (pas dans l’espace mais sur une piste style F-Zero en moins bien). Il y a également quelques passages de shoot dans l’espace (vous contrôlez une tourelle de l’Ebon Hawk et devez tirer sur tout ce qui bouge). Tout cela permet de casser le rythme de jeu mais on regrette qu’il n’y ait pas plus de phases de shoot. Pour la config, pas besoin d’une grosse machine de guerre (le jeu n’est pas particulièrement magnifique) mais il m’a semblé y avoir quelques bugs de déplacement des droïdes utilitaires avec les config un peu légères (un détail mais je tiens à le signaler).


 


            Pour finir, n’oublions pas l’un des éléments moteurs de la saga Star Wars : les pouvoirs. Ils sont nombreux et variés, allant de l’éclair de jedi noir au pouvoir de restauration d’énergie en passant par divers pouvoirs utilitaires tel que l’accélération de vitesse et autres choses bien pratiques. On prend un réel plaisir à les utiliser et certains d’entres eux sont tout bonnement jouissifs (je pense notamment à la foudre). Comme dit plus haut, les actions au sabre laser sont très belles et très fluides. Votre jedi virevolte dans tous les sens pour esquiver une attaque et enchaîne sur un ennemi par un simple clic. C’est ultra simple et on se prend à se mettre dans toutes les positions pour tuer un adversaire avec classe. D’ailleurs, reprenant ce principe, on aurai aimé un mode combat en multi pour prolonger un peu le plaisir mais c’est une simple suggestion.


 


Je n’ai également pas parlé des pouvoirs autres que jedi : ce sont des techniques utilisables par tous les personnages, normaux (désolé j’ai pas trouvé d’autre mot) ou jedi. Comme les pouvoirs de jedi, ils permettent l’amélioration de statistiques ou sont des attaques à proprement parler. Rien à dire sinon qu’elles sont assez belles et efficaces.


 


Enfin, il existe un dernier type de pouvoir : ce sont en fait des dons que l’on peut apprendre comme des pouvoirs en montant de niveau (je sais c’est pas très logique mais c’est comme ça qu’ils les appellent dans le jeu). Ces dons améliore vos capacités de base ou vous en ajoute de nouvelles suivant ce que vous prenez. Comme pour les pouvoirs, il y en a une multitude plus ou moins intéressants comme l’amélioration de votre technique au sabre laser ou la capacité à utiliser plus facilement certaines armes. Il n’y a pas besoin de les activer, une fois acquis c’est pour la vie ! (beau slogan de pub pour Nutella ça).


 


Evidemment, à chaque montée de niveau vous pouvez améliorer vos caractéristiques de base comme dans un jeu de rôle classique. On vous attribue un nombre de points à répartir là où vous voulez, ce qui vous permet de modifier votre personnage à votre propre manière. A noter que toutes ces améliorations de pouvoir ou caractéristiques se font pour chaque personnage de votre équipe individuellement.


 


Humm… les graphismes


 


Comment dire… C’est vraiment très moyen et encore je suis cool. Néanmoins, les décors sont assez bien retranscrits et on a pas de mal à différencier une jungle tropicale d’un désert aride… OK je plaisante, le tout est assez beau mais pas transcendant. On peut quand même applaudir (enfin c’est une façon de parler hein) la grande variété des décors et le fait qu’ils ne soient jamais vides. Je voudrai quand même pousser un coup de gueule à propos des personnages de bases, si la plupart des personnages du jeu sont assez bien réalisés, on ne peut pas en dire autant des persos de base. Nan mais sérieux suffit de les regarder 2 secondes pour les trouver vraiment pitoyables. Alors du coup on doit se rabattre sur ce pseudo Obi Wan qui avouons le est quand même très classe (et c’est bien le seul malheureusement). Dommage, même si utiliser des personnages du film n’aurait pas été compatible avec l’histoire, on aurait aimé incarner des jedi un peu plus classes. En revanche, excellente mention pour les cinématiques qui sont superbes mais malheureusement très courtes pour la plupart. Et oui ! Même avec 4 CD c’est difficile de stocker 4 heures de vidéo dans un jeu. Il est tout de même possible de les revoir autant qu’on le veut une fois visionnées. C’est bien pratique si on en a passé une un peu vite ou simplement pour (ré)admirer les superbes scènes du jeu.


 


Les défauts… Et oui parce que ça existe aussi chez les bons jeux


 


Si j’avais un petit bémol à signaler (parce que je suis vraiment méchant niark niark), je dirai qu’au final, malgré la très grande liberté d’action que l’on nous promet, je ne me suis pas toujours senti LIBRE. Attention, ce reproche est totalement subjectif. Ce que je veux dire c’est que malgré la relative variété des planètes, on se retrouve toujours coincé à un moment ou un autre : que ce soit quand –comme par hasard- notre vaisseau se fait tiré en plein vol par je ne sais quel c** ou encore quand on se fait agresser à peine arrivé sur une planète. Mis avec le fait qu’il vous faudra au moins un bonne dizaine d’heures de jeu pour enfin récupérer votre vaisseau et donc pouvoir se déplacer sur d’autres planètes, et qu’une partie des planètes déjà visitées ne seront plus accessibles à l        a fin du jeu. Moi je dis que ça nous laisse plus grand chose de libre. Mais bon comme je l’ai dis plus haut cette réflexion est tout à fait personnelle. Tant qu’on y est dans les défauts, on regrettera également le fait que les ennemis ne réapparaissent pas une fois détruits (autrement dit une fois que vous aurez tué tout le monde, et ben… Y aura plus qu’à ce remettre au pazaak… ou à la drogue c’est vous qui voyez) et la vitesse à laquelle on finit les quêtes annexes (pourtant assez nombreuses). Impossible pour moi de vous dire un ordre de longueur mais sachez également que la plupart d’entres elles (pour ne pas dire toute) ne vous offrirons pas des récompenses de folies comme…  Un super pouvoir par exemple ? Et ben non on se contente souvent d’un peu d’argent ou de points d’un côté de la force. Ca finit par être très frustrant de se torturer le crâne (ok j’exagère un peu) pour trois malheureuses pièces d’or. Ah la la on est bien loin des énormes quêtes annexes d’un certain Final Fantasy où on pouvait passer 4 heures à fouiller dans toute la carte pour trouver la plus grosse arme du jeu… Mais je m’égare là.


 


Au final, l’accumulation de tous ces petits problèmes (pas toujours petit d’ailleurs) nous donnes un goût amer dans la gorge qui fait qu’on a un peu l’impression d’avoir raté quelques trucs (d’ailleurs je me pose encore des questions). Sur le coup je dois même dire que ça ne m’a pas donné envie de mettre une note agréable au jeu. Mais bon, le jeu étant quand même excellent, ne nous faisons pas envahir par le côté obscur…


 


Et si on finissait par la musique pour changer


 


Reprenant la plupart des thèmes de Star Wars, elles sont tout bonnement géniales. Certaines peuvent être discrètes mais pesantes tandis que d’autre, plus symphonique à l’image de John Williams, sont magnifiques et donnent presque envie de s’arrêter de jouer pour les écouter (mais c’est peut être aussi parce que je suis un gros fan de John Williams). Mais il y en a quand même pas mal d’originales, créées tout spécialement pour le jeu ce qui évite de retomber toujours dans les mêmes thèmes. Ca nous montre également que les développeurs ne se sont pas foutus de nous en nous ressortant tous les thèmes de Star Wars pelle mêle sans rien toucher. Ca peut paraître anodin (après tout les thèmes principaux du film nous aurez largement suffi), mais c’est généralement un facteur déterminant quand à la qualité d’un jeu.

Jouabilité >> 16/20
Les actions sont très faciles à réaliser mais on se perd un peu dans les menus au début du jeu tant il y a de pouvoirs et de possibilités.
Graphisme >> 13/20
Le gros point noir du jeu. Après le choc des consoles nouvelles génération, on a du mal à redescendre sur terre, alors qu’en un jeu est moyen graphiquement, ça fait un peu mal au bide (remarquez que je suis resté poli).
Bande son >> 19/20
Les musiques de Star Wars sont toujours aussi sublimes. Les voix des personnages sont assez bien retranscrites. Du tout bon.
Durée de vie >> 16/20
Il faudra au moins une bonne cinquantaine d’heures de jeu avant de voir le boss de fin (je parle uniquement pour les modes moyen et difficile). On est loin de Final Fantasy mais c’est déjà pas mal. Dommage simplement que les quêtes annexes soit aussi courtes.
Scénario >> 19/20
Excellent, il est très bien ficelé et prend le risque d'adopter des sentiers différents des films Star Wars.
Total >> 17/20
Un excellent jeu mis à part les faibles graphismes et que Fab est une grosse bouse… Aïe ! Pas tapé… MAIS TU VAS ARRETER DE ME FRAPPER BORDEL !!!

Retour à la page précédente

 
© RPG Millenium 2000-2006 - Dico
Bouton de Navigation

Retour à la page arrière